Dossier Laméca

1802
La rébellion en Guadeloupe

HISTOIRE
CHRONOLOGIE

 

GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
1788
19 février
Création de la Société des Amis des Noirs.
1789
26 août
Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.
     
1791
25 février
Exécution d'Ogé
13 mai
L'Assemblée constituante confirme l'esclavage dans les colonies.
15 mai
Echec du complot servile de Jean-Louis à Sainte-Anne.
L'Assemblée constituante accorde l'égalité politique aux libres de couleur de parents déjà libres.
7 août
Formation du conseil des libres de couleur au Mirebalais, sous la présidence de Pierre Pinchinat.
20 août
Victoire des libres de couleur de l'Ouest conduits par Bauvais, à Pernier.
22-23 août
Début de la grande insurrection servile dans la plaine du Cap-Français
7 septembre
Concordat de la Croix des Bouquets : accord entre Blancs royalistes et libres de couleur dans la province de l'Ouest
13 septembre
Dissolution de la municipalité patriote de Basse-Terre par l'Assemblée coloniale et le gouverneur.
15 septembre
Fédération générale à Pointe-à-Pitre. Pétition des libres de couleur de Goyave réclamant leurs droits juridiques.
24 septembre
Décret de l'Assemblée constituante qui soumet toute modification du statut des hommes de couleur libres ou esclaves à l'approbation des assemblées coloniales.
1er octobre
Début de l'Assemblée législative.
9 octobre
Les libres de couleur de Basse-Terre réclament la citoyenneté et l'application de la loi du 15 mai 1791, lors d'une assemblée patriote.
16 octobre
Tout homme est libre sur le sol français de la Métropole.
23 octobre
Accord entre Bauvais, Pinchinat et les Blancs de Port-au-Prince.
20 novembre
Nouvelle élection de la municipalité de Basse-Terre et victoire des patriotes.
21 novembre
Massacre de libres de couleur par les Blancs et incendie à Port-au-Prince. Rupture du concordat du 23 octobre.
     
1792
28 mars
Décret de l'Assemblée législative accordant aux libres de couleur les mêmes droits qu'aux Blancs (promulgué le 4 avril par le roi).
     
1793
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
5 janvier
Lacrosse débarque à Pointe-à-Pitre et proclame la République et devient gouverneur provisoire.
20 janvier
Tous les libres de couleur sont citoyens actifs. Ils sont admis à participer aux assemblées primaires pour élire la Commission générale extraordinaire.
4 juin
La Convention refuse l'abolition de l'esclavage.
29 août
Abolition de l'esclavage dans la province du Nord.
30 août
Suppression des appellations citoyens de couleur et nouveaux citoyens.
4 septembre
Abolition de l'esclavage dans les provinces de l'Ouest et du Sud.
1794
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
4 février
Abolition de l'esclavage par la Convention.
11 avril Débarquement des Anglais à Gosier.    
20 avril Le gouverneur de la Guadeloupe Collot capitule face aux Anglais.    
Mai   Toussaint Louverture se rallie à la République et au général Laveaux, gouverneur de l'île.  
3-4 juin Débarquement des troupes de Victor Hugues à Gosier.    
7 juin
Proclamation de l'abolition de l'esclavage par Victor Hugues et Pierre Chrétien.
8 juin Victor Hugues encourage les hommes de couleur à s'engager dans l'armée.    
17 juin Mort de Pierre Chrétien.    
27 juillet     Chute de Robespierre.
30 juillet Les républicains reprennent la Désirade.    
28 septembre-7 octobre Victoire des républicains à Berville.    
17 novembre
Départ de Brest d'une expédition commandée par les commissaires Lebas et Goyraud (DelgrèsPélageMassoteau).
     
1795
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
6 janvier
Arrivée de Goyraud et Lebas avec des renforts (Delgrès, Pélage, Massoteau).
12 février     Le principe d'abolition de l'esclavage est confirmé par la Convention.
22 août     Vote de la Constitution de l'an III
     
1797
25 octobre
La Guadeloupe est transformée en département.
     
1798
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
1er janvier
Les hommes exerçant un métier sont citoyens quelle que soit leur couleur.
11 juin Victor Hugues refuse d'appliquer les lois du 25 octobre 1797 et du 1er janvier 1798.    
22 novembre
Desfourneaux remplace Victor Hugues.
     
1799
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
4 février Le vagabondage est passible de la peine de mort.    
10 février
Règlement de culture qui prévoit le versement d'un salaire aux cultivateurs.
14 août     Le Directoire désigne trois agents : Laveaux, Baco et Jeannet pour remplacer Desfourneaux.
3 octobre
Desfourneaux est destitué par les généraux Pélardy et Pâris soutenus par les officiers de couleur.
9 novembre
Coup d'état de Bonaparte.
11 décembre Arrivée des agents Baco, Laveaux et Jeannet. Ils sont accompagnés de deux aides de camp (Delgrès et Pélage).    
     
1800
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
28 février Destitution de Laveaux trop favorable aux citoyens de couleur. Il est remplacé par Bresseau.    
28 mars Règlements de culture de Desfourneaux sont confirmés.    
18 juillet Nouvel arrêté contre le vagabondage.    
27 juillet Pélage devient chef de l'arrondissement de la Grande-Terre.    
     
1801
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
1er janvier Fin des hostilités avec les Etats-Unis.    
Mars Les Anglais s'emparent de Saint-Barthélémy, de Saint-Martin et de Saint-Eustache.    
19 avril
Le Consulat décide de partager l'administration de la Guadeloupe entre un capitaine-général, un préfet colonial et un commissaire de justice.
9 mai
Fin de la rédaction de la constitution de Saint-Domingue par un comité composé notamment de Julien Raimond.
29 mai
4 juin Lacrosse destitue plusieurs officiers néo-jacobins.    
7 juin
Lacrosse fait arrêter des officiers néo-jacobins et de couleur pour les déporter en France.
24 juin
Diminution de la solde des troupes. Lacrosse met fin à la course.
25 juin
Lacrosse autorise les émigrés à revenir en Guadeloupe.
8 juillet
Promulgation par Toussaint Louverture du projet de constitution
5 août
Mort du commandant des forces armées de Guadeloupe, le général Béthencourt. Lacrosse prend sa succession en écartant le chef de brigade câpre Pélage.
8 août
Insurrection des conscrits hostiles à Lacrosse à Basse-Terre. Lacrosse dissout la municipalité de Basse-Terre.
29 août
Les cultivateurs n'ont plus le droit de planter de coton pour leur propre compte.
1er octobre
Préliminaires de paix signés à Londres.
2 octobre
Decrès, ministre de la marine et des colonies.
21 octobre

Mutinerie des officiers de couleur à Pointe-à-Pitre : Pierre GédéonJoseph Ignace et Magloire Pélage, menacés d'arrestation se rebellent. Assemblée de notables qui désigne quatre commissaires civils: PélageFrasansDanois et Delort.

Insurrection contre les Blancs du général Moyse, neveu de Toussaint Louverture.
23 octobre
Pélage est proclamé général en chef et forme un Conseil provisoire de gouvernement.
24 octobre
Lacrosse est fait prisonnier, son aide de camp Delgrès passe du côté des rebelles.
5-6 novembre
Lacrosse est renvoyé pour la France, mais capturé par un navire anglais, il se rend en Dominique.
10 novembre
Pélage met en place un conseil provisoire et demande l'approbation des assemblées primaires.
16 novembre
Suppression de l'administration départementale.
22 novembre     Discours de Bonaparte à l'Institut national dans lequel il affirme que l'esclavage sera maintenu dans les colonies où il n'a pas été aboli et que la liberté générale se poursuivra en Guadeloupe et à Saint-Domingue.
24 novembre
Le Conseil provisoire se proclame gouvernement de la Guadeloupe. Arrivée en Dominique de Lescallier et Coster qui forment le gouvernement officiel de la Guadeloupe.
29 novembre
Nouveau règlement de culture.
1er décembre Proclamation des préliminaires de paix.    
11 décembre     Départ de l'expédition Leclerc de Brest pour Saint-Domingue.
1802
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
4 janvier
Roustagnenc, nommé préfet colonial provisoire par le Conseil accepte cette fonction avec l'accord de Lescallier.
5 janvier
Delgrès destitue des fonctionnaires blancs.
7 janvier
Delgrès devient chef de l'arrondissement de Basse-Terre.
18 janvier
Le câpre Alexis tue Salager, fermier de l'habitation dans laquelle il est domestique.
27 janvier
L'église de Basse-Terre redevient un lieu de culte.
6 février
Débarquement de Leclerc, il est accompagné des vaincus de la guerre du Sud comme Rigaud.
13 février
Le général Sériziat s'empare de Marie-Galante. Condamnation à mort d'Alexis.
15 février
Delgrès et Massoteau font arrêter une dizaine d'officiers blancs à Basse-Terre et les déporte.
16 février
Delgrès demande à la municipalité de Basse-Terre de proclamer un enrôlement volontaire.
17 février
Leclerc met hors-la-loi Toussaint Louverture
23 février
Pélage demande à Toussaint Louverture de se soumettre à Leclerc.
4-24 mars   Défaite des partisans de Toussaint Louverture lors de la bataille de la Crête à Pierrot  
25 mars
La France signe la paix d'Amiens avec l'Angleterre.
1er avril
Une expédition chargée de rétablir l'ordre en Guadeloupe commandée par le général Richepance quitte Brest.
Avril   Rigaud est arrêté et renvoyé en France.  
6 mai
Débarquement de l'expédition Richepance en Grande-Terre. Pélage se soumet à lui. Les troupes de couleur sont désarmées. Ignace et Massoteau se rebellent.
Après trois mois de lutte Toussaint Louverture se soumet à Leclerc
8 mai
Arrivée d'Ignace à Basse-Terre. Delgrès décide de résister. Merlen à la tête de 800 se dirige par voie de terre sur Basse-Terre.
10 mai
Les troupes de Richepance débarquent à Baillif et atteignent la rive droite de la Rivière des Pères après une lutte difficile. Nicolo meurt pendant ces combats.
Mondésir Gripon, membre de la municipalité de Basse-Terre prend la parti de la résistance. Succès de Palerme et Jacquet contre le bataillon de Merlen, à Dolé. .
11 mai
Combats sanglants entre les troupes de Richepance et de Delgrès autour de Basse-Terre. Merlen occupe le Palmiste. Nouveau succès de Palerme et Jacquet entre Dolé et Trois-Rivières. Echec de Palerme face à Merlen au Palmiste. Les troupes de Richepance franchissent la Rivière des Pères et atteignent la Rivière aux Herbes.
12 mai Echec de la contre-attaque menée par IgnaceKirwan et Dauphin sur Moustiers et Duchateau (Belost).    
13 mai Sériziat, parti de Pointe-à-Pitre, le 10 mai, fait sa jonction avec Merlen au Palmiste. Combats le long de la rivière aux Herbes.    
14 mai Sériziat s'empare successivement du Morne Houël, de l'habitation Legret (L'Espérance). il fait sa jonction avec Gobert à Vermont (l'Ilet).    
14-22 mai
Les troupes de Richepance assiègent Delgrès dans le Fort Saint-Charles.
20 mai
Loi du 30 floréal an X. L'esclavage est maintenu dans les colonies restituées par l'Angleterre à la France. La Guadeloupe, Saint-Domingue et la Guyane ne sont pas compris dans ce texte.
21 mai Début du bombardement intensif du fort Saint-Charles à partir des batteries Duchateau (Belost), Botrel (Versailles), Delile (Petit Paris) et Vieux-Hopital (caserne d'Orléans).    
22 mai
Ignace et Delgrès quittent le fort Saint-Charles.
23 mai
Défaite de Palerme à Dolé..
24 mai Défaite des rebelles à Petit-Bourg. Dans la nuit du 24 au 25 mai, Ignace franchit la Rivière Salée.    
25 mai Défaite de Palerme à Baie-Mahault, il se réfugie dans les bois du Lamentin. Ignace est à Morne-à-l'Eau. Il dévaste des habitations et recrute des partisans.
26 mai Ignace s'empare de la redoute de Baimbridge dans la matinée. Défaite et mort d'Ignace à Baimbridge.    
28 mai
Défaite et mort de Delgrès sur l'habitation d'Anglemont, près de Matouba.
Arrivée du général Boudet, envoyé par Leclerc à Pointe-à-Pitre. JacquetNoël CorbetPalerme et Caudou poursuivent la résistance dans les montagnes de la Basse-Terre.
31 mai Condamnation à mort de Victor Dauphin.  
4 juin Condamnation à mort de Sans-Peur, Jean-Charles, Lubin Caron et Philippe à Basse-Terre.    
5 juin Condamnation à mort de François Rigaud, Francoeur, Constant, Côme et Doria (capitaine), Roseberne (secrétaire de Delgrès) à Basse-Terre.    
11 juin Condamnation à mort et exécution de Monnereau, Hippolyte, Azer et Casimir-Avril, à Basse-Terre.    
28 juin PélageCorneille, Frasans sont déportés de la Guadeloupe à bord du Fougueux et 32 officiers à bord du Redoutable.    
7 juin   Arrestation de Toussaint Louverture qui est déporté en France.  
2 juillet     Interdiction aux Noirs et métissés de pénétrer sur le territoire métropolitain sans une autorisation des autorités coloniales ou du ministre des colonies.
7 juillet
PélageCorneille, Frasans sont déporté de la Guadeloupe à bord du Fougueux et 32 officiers à bord du Redoutable.
16 juillet
Arrêtant consulaire rétablissant l'esclavage dans les colonies où il a été aboli (Guadeloupe, Saint-Domingue, Guyane).
17 juillet
Arrêté Richepance qui rétablit le préjugé de couleur. Les hommes de couleur perdent la citoyenneté. Le salaire donné aux cultivateurs est supprimé. L'esclavage est rétablit de fait.
29 juillet Suppression de la liste des émigrés.    
3 septembre Mort de Richepance, inhumé au Fort Saint-charles.    
8 septembre Création d'un corps de chasseurs des bois de couleur de 400 hommes pour lutter contre les derniers rebelles.    
9 septembre
Arrêté confisquant au profit de la Colonie les Africains arrivés en Guadeloupe pendant la liberté générale.
Pour pouvoir appartenir à la classe juridique des libres de couleur, il faut pouvoir justifier d'un titre de liberté antérieur à 1789.
Mi-septembre   Apprenant le rétablissement de fait de l'esclavage en Guadeloupe, la plupart des officiers de couleur quittent le camp de Leclerc et se soulèvent.  
23 septembre Lacrosseordonne la déportation en France de Bernier.  
5 octobre Exécution de Marthe Rose dite Toto.    
6-7 octobre Dans la nuit, des hommes de couleur dirigés par deux Blancs s'insurgent à Sainte-Anne et tuent 23 personnes. L'insurrection dure quelques jours avant d'être écrasée.    
20 octobre Création d'un tribunal spécial à Sainte-Anne qui prononcera plus d'une centaine de condamnations à mort.    
2 novembre   Mort de Leclerc. Rochambeau lui succède.  
     
1803
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
14 mai
Le général Ernouf promulgue l'arrêté consulaire du 16 juillet 1802 et rétablit juridiquement l'esclavage.
26 novembre
Pélage, Frasans et Corneille sont libérés.
28 novembre   Capitulation de Rochambeau, général en chef de l'armée et capitaine général de Saint-Domingue.  
     
1804
GUADELOUPE
SAINT-DOMINGUE
FRANCE
1er janvier
Proclamation de l'indépendance d'Haïti par Dessalines.

 

______________________________________

SOMMAIRE

HISTOIRE
21 octobre 1801, les hommes de couleur prennent le pouvoir en Guadeloupe
6 mai 1802, le Général Richepance arrive en Guadeloupe pour y rétablir l'ordre
L'agitation politique en Guadeloupe entre 1794 et 1802
Chronologie

PERSONNAGES
Le combat de Delgrès
Le combat de Richepance
Biographies des principaux protagonistes

ETAT DES LIEUX
Les communes de Guadeloupe
L'agriculture en Guadeloupe en 1799
La population de Guadeloupe en 1796
La politique coloniale de la France à l'époque révolutionnaire

REFERENCES
Textes historiques
Glossaire historique
Textes littéraires
Illustrations audio-vidéo
Bibliographie

crédits

______________________________________

par Frédéric Régent

© Médiathèque Caraïbe / Conseil Départemental de la Guadeloupe, mai 2002 - mai 2022