Fonds de collecte “Palé Pou Sonjé”

Fonds de collecte Palé Pou Sonjé

Mémoire orale des porteurs de traditions musicales et dansées de la Guadeloupe

 

Initiée en juin 2005 par Laméca, la collecte de la mémoire orale des porteurs de traditions musicales et dansées de la Guadeloupe répond à la volonté du Conseil Départemental de la Guadeloupe de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine culturel immatériel.

Ce fonds, nommé Palé pou Sonjé, est une collection d’interviews de musiciens et de danseurs traditionnels locaux, qui livrent leur récit de vie, témoignent des conceptions et représentations personnelles de leur art et de l'évolution de celui-ci. Il conserve ainsi la mémoire des pratiques traditionnelles disparues, en voie de disparition ou encore actives. Les témoignages sur la musique Gwoka y sont prédominants.

Après leur séquençage chrono-thématique, ces interviews sont mises à la disposition du public pour une écoute sur place à l'espace musique & cinéma de Laméca.

Une sélection d'interviews est en libre accès sur le site internet de Laméca >>>

 

Afin de valoriser et enrichir ce fonds, Laméca propose diverses actions

  • expositions, conférences, ateliers thématiques et de réflexion, tables rondes, séminaires, articles de presse, stages de découverte…
  • diffusion et partage de l’information et de la documentation liées à ce fonds auprès des associations, de l’Education nationale, des services culturels, des institutions, des centres de recherche et universités, des festivals... Action qui s’étend à d’autres pays, notamment ceux de la Caraïbe.
  • établissement de partenariats, notamment avec le milieu scolaire et universitaire (ayant donné lieu à la production d'une documentation adaptée selon les niveaux).

 

Auprès de qui s'effectue la collecte ?

Toute personne à même de témoigner, de raconter :

  • Celles qui pratiquent une ou des formes d’expressions traditionnelles : musiciens, danseurs, chanteurs, conteurs, instrumentistes, fabricants d’instruments, organisateurs…
  • Celles qui sont des témoins oculaires de faits culturel : ouvriers agricoles, employés d’usine ou de domaines…
  • Celles qui détiennent des documents sur le patrimoine musical de la Guadeloupe : collecteurs privés (ouvrages, articles de presse, disques vinyles, photographies, affiches, enregistrements filmés ou audio…)...

 

Vous disposez de documents susceptibles d’intéresser le fonds Palé Pou Sonjé ?
Contactez-nous >>>