Antoine Sopta (2005)

Interview audio Laméca

Antoine Sopta (2005)

Propos recueillis par Marie-Line Dahomay (Laméca) et Catherine Blondeau (Direction des affaires culturelles et du patrimoine) le 20 septembre 2005 au domicile d'Antoine Sopta (Baie-Mahault, Guadeloupe), en prévision de l'édition 2005 de Pwan Tiban la, Sizé ! (manifestation culturelle du Conseil Départemental de la Guadeloupe) qui mettait à l'honneur M. Sopta.
Durée : 80 mn

Antoine Sopta le 20 septembre 2005 à son domicile (Baie-Mahault, Guadeloupe).
© Médiathèque Caraïbe (Laméca)

Une interview du programme de collecte de la mémoire orale des musiques en Guadeloupe (fonds Palé pou sonjé), mené par Laméca depuis 2005.
Après traitement, les interviews de ce programme sont disponibles pour une écoute sur place à l'espace musique & cinéma de Laméca. Certaines sont mises en ligne sur ce site, partiellement ou dans leur intégralité.

Antoine Sopta le 20 septembre 2005 à son domicile (Baie-Mahault, Guadeloupe).
© Médiathèque Caraïbe (Laméca)

 

Antoine Sopta le 20 septembre 2005 à son domicile (Baie-Mahault, Guadeloupe).
© Médiathèque Caraïbe (Laméca)

 

Flyer de l'édition 2005 de Pwan Tiban la, Sizé ! (recto).

 

Flyer de l'édition 2005 de Pwan Tiban la, Sizé ! (verso).

 

A propos d'Antoine Sopta (1933-2013)

Sopta ou Sopt-Bonnè, tel un "Michel Maurin" autodidacte traditionnel, sait tout faire de ses dix doigts. Remarquable travailleur, il a été tour à tour, cultivateur, charpentier, mécanicien, couturier, équilibriste, boxeur, danseur, professeur de danse, chorégraphe, chanteur,  tanbouyé makè, fabricant de ka, conteur, blagueur…

Originaire de Saint Rose, initié par Henri Délos, il placera sa vie au service de la tradition gwoka et la transmettra aux jeunes travers ses groupes « Sopta Ka » et « Alamiska », des « Léwòz a timoun »…

Conseiller de Madame Adeline, il a aussi œuvré pour l’essor du carnaval dans la campagne de Sainte-Rose dans les années 1960.

On retiendra ses titres « phare » : Victò et Florelle, Man Adrienne.

 

______________________________________

© Médiathèque Caraïbe / Conseil Départemental de la Guadeloupe, 2020