Robert Oumaou (2008)

Interview audio Laméca

Robert Oumaou (2008)

Propos recueillis par Marie-Line Dahomay (Laméca) le 30 avril 2008 au domicile de Robert Oumaou (Sainte-Rose, Guadeloupe).
Durée : 91 mn

Robert Oumaou le 30 avril 2008 à son domicile (Sainte-Rose, Guadeloupe).
© Médiathèque Caraïbe

Une interview du programme de collecte de la mémoire orale des musiques traditionnelles de la Guadeloupe (fonds Palé pou sonjé), mené par Laméca depuis 2005.
Après traitement, les interviews de ce programme sont disponibles pour une écoute sur place à l'espace musique & cinéma de Laméca. Certaines sont mises en ligne sur ce site, partiellement ou dans leur intégralité.

 

A propos de Robert Oumaou (1954-2018)

Né en 1954 dans un milieu rural de travailleurs agricoles, sur l’habitation Raizet de Sainte Marie à Sainte-Rose, Robert Oumaou avait reçu de sa lignée parentale trois cultures différentes : africaine, indienne et caraïbe. Dès son plus jeune âge, ces us et coutumes diversifiés ont forgé en lui un sens musical singulier. Des soirées léwòz aux rituels indo-guadeloupéens, du tambour gwoka au matalon, il cherchera à affiner sa compréhension innée de la musique et sa perception accrue du rythme.

Il créera la méthode Matwakè dans le groupe d’Edouard Ignol, Kafé Ka Lévé. Mais c’est au sein de son groupe Gwakasonné créé en 1979, que le public découvrira une nouvelle approche musicale gwoka proposée par ce compositeur hors pair dont les albums connaîtront un vif succès jusqu’à nos jours :

Album "Gwakasonné" (1983).

 

Album "Témwen" (1987).

 

Album "Moun" (1988).

 

Album "Présumés coupables" (2000).

Multi-instrumentiste, auteur-compositeur, Robert Oumaou a prêté son savoir comme pianiste sur certains albums d’Akiyo. Le premier album solo de Robert Oumaou, "Sang Comment Terre", est produit en 2007 par Olivier Mathurin. Cet opus révèle une immense dimension créative ouverte à divers genres musicaux, à partir d’une base gwoka. En 2007, il dit sur le site internet le Bananier bleu : "J’invite tous ceux qui ont travaillé avec moi sur cet album à réfléchir à la nécessité pour nous dans le domaine artistique de contribuer à l’élaboration d’un dénominateur commun : un accord spirituel hérité du passé afin que l’art retrouve toute sa fonction sociale, ici et maintenant ; pourquoi pas ?"

Album "Sang Comment Terre" (2007).

Ce message s’adresse aujourd’hui ainsi aux générations futures auxquelles il lègue une source intarissable d’inspirations.

 

A écouter en ligne, Robert Oumaou en 1988 dans une émission radio consacrée à l'album "Moun", 3ème du groupe Gwakasonné (tout juste après sa sortie), en présence de Joby Bourguignon (producteur de l'album) :
https://archive.org/details/Ublabadu_1980s_Gwakasonn

 

______________________________________

© Médiathèque Caraïbe / Conseil Départemental de la Guadeloupe, 2018