“Genèse et destin d’une “bizarrerie de l’esprit humain”, le préjugé de couleur” par Jean-Luc Bonniol

Conférence audio Laméca

"Genèse et destin d'une "bizarrerie de l'esprit humain", le préjugé de couleur"

par Dr Jean-Luc Bonniol (2013)

Conférence Caraïbe de Jean-Luc Bonniol le 5 avril 2013 à la Médiathèque Caraïbe.
Durée : 52 mn

Jean-Luc Bonniol à la Médiathèque Caraïbe le 5 avril 2013.
© Médiathèque Caraïbe

A propos de Jean-Luc Bonniol
Jean-Luc Bonniol est anthropologue et historien. Il est professeur émérite d’anthropologie à Aix-Marseille Université, membre du Centre Norbert Elias (UMR 8562 du CNRS). Il travaille à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Aix-en-Provence), après avoir enseigné de 1973 à 1982 à l’Université Antilles-Guyane, résidant successivement en Guadeloupe et en Martinique. Il est membre du Comité International des Etudes Créoles et du Conseil de rédaction de la revue L’Homme.
Son terrain principal, en tant qu’anthropologue, a concerné les sociétés créoles, et de manière privilégiée les Antilles de colonisation française. Partant du cas spécifique de petites populations insulaires (Terre-de-Haut des Saintes, la Désirade), il a poursuivi une réflexion au long cours sur l’objet "racial" et la persistance des modes coloniaux de catégorisation dans les sociétés post-esclavagistes. Il a, dans cette ligne, abordé le thème du "métissage", envisagé tant du côté de la dynamique des populations (saisie au travers des faits d’alliance et de procréation) que de ses représentations, tout en étendant sa réflexion au domaine du mélange culturel, ce qui l’a conduit à aborder au niveau théorique le thème de la "créolisation". La trace "colorée" de l’esclavage l’a également orienté, concurremment à la montée actuelle de fortes préoccupations sociales et identitaires à la fin des années 1990, vers la thématique de la mémoire de l’esclavage. Il a pu également, toujours dans le cadre des îles créoles (notamment à la Réunion), aborder le thème du paysage, scruté à la fois dans sa réalité matérielle et dans les représentations qui le constituent.

Flyer de la manifestation.

 

Illustrations associées à la conférence

[Partie 02] Agostino Brunias, "Trois jeunes créoles et leurs enfants et serviteurs", Dominique, vers 1764

[partie 03] Le Masurier, "Le marché de Saint-Pierre", Martinique Saint-Pierre, 18ème siècle

[partie 08] Apparition d'individus "mélés", mathématique raciale de Moreau de Saint-Méry

La ligne de couleur selon Moreau de Saint-Méry.

 

[partie 09] Cristallisation du préjugé et montée d'un ordre
ségrégationniste au 18ème siècle (extraits de textes)

« Si ce préjugé est détruit, si l’homme noir est parmi nous assimilé aux blancs, il est plus que probable qui nous verrions incessamment des Mulâtres nobles, financiers, négociants, dont les richesses procureraient bientôt des épouses & des mères à tous les ordres de l’Etat : c’est ainsi que les individus, les familles, les nations s’altèrent, se dégradent & se dissolvent. »
Archives Nationales d’Outre-Mer, F3 90, fol. 171. Malouet, Du traitement & de l’emploi des Nègres dans les colonies, manuscrit, 1776.

« Considérant que les colonies ne sont autre chose que des établissements formés par les Européens, qui y ont amené des Noirs comme les seuls individus propres à l'exploitation de ces pays; qu'entre ces deux classes fondamentales des colons et de leurs Noirs, se sont formés des races de sang mêlé, toujours distinctes des Blancs qui ont formé les établissements; Considérant que ceux-ci seuls sont les indigènes de la nation française et doivent en exercer les prérogatives. »
Arrêté du général Richepance, Basse¬Terre, 17 juillet 1802. Document cité intégralement dans La Revue coloniale, 1844, reproduit dans Adélaïde-Merlande Jacques, Bélénus René, Régent Frédéric, La rébellion de la Guadeloupe 1801-1802, 2002.

Boyer-Peyreleau, Les Antilles Françaises, particulièrement la Guadeloupe, depuis leur découverte jusqu'au 1er novembre 1825 : ouvrage orné d'une carte nouvelle de la Guadeloupe et de quatorze tableaux statistiques. Tome premier --1826-01-01 Paris : chez Ladvocat.
Source: www.manioc.org/patrimon/HASH062a52f4b75dde56066ea9 


[partie 12]
Que reste-t-il des ideologies coloristes en Occident ?

Virey, J.J., Histoire naturelle du genre humain; nouvelle édition augmentée et entièrement refondue avec figures. Tome second, Paris: Crochard, 1824.

 

______________________________________

© Médiathèque Caraïbe / Conseil Général de la Guadeloupe, 2015