Messages récents par lameca

Conférence Caraïbe : Rondes rituelles dans les Amériques Noires

Conférence Caraïbe : Rondes rituelles dans les Amériques Noires

Dans le cadre de la manifestation Fò an Fanmi 2019,
la Médiathèque Caraïbe du Conseil Départemental de la Guadeloupe vous propose,
une Conférence Caraïbe de Philippe Sadikalay :

"Rondes rituelles dans les Amériques Noires : la reconquête culturelle par la performance esthétique."

Suivie d'un échange avec :
Klòd Kiavué, musicien guadeloupéen et directeur artistique du spectacle musical "Son pou sonjé" (Fò an Fanmi 2019, 1ère partie le 26 mai au Fort Delgrès)
et
Barry J. Johnson, musicien étatsunien et membre du spectacle musical et dansé "The Black Legends" (Fò an Fanmi 2019, 2ème partie le 26 mai au Fort Delgrès)

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

A propos de la conférence :

"Les populations africaines déportées et mises en esclavage dans les Amériques ont continuellement tenté de rétablir leurs institutions culturelles sur tout le continent.
Parmi ces fondamentaux, la musique, expression artistique de premier plan fut replacée dans son contexte traditionnel initial : la ronde rituelle (Léwòz en Guadeloupe, Ring-shout en Louisiane, Tamborito du Panama, etc.). Ne pouvant pour autant échapper aux influences présentes venant d’autres cultures, et ne pouvant non plus résister à un certain degré de déperdition, les communautés nouvellement américanisées ont donc recréé ces espaces culturels (fortement enracinés en Afrique de l’Ouest), avec des spécificités désormais éminemment américaines.
A l’analyse des exemples de la Guadeloupe, des États-Unis, et du Panama, nous verrons comment ces rondes rituelles d’expressions artistiques multiples ont été le creuset et la matrice de nouvelles cultures. Nous verrons aussi que leur cohérence globale a permis d’aborder une nouvelle anthropologie, accueillant toutes les cultures post-esclavagistes ou post-coloniales dans une seule et même humanité cohérente, à la lumière des expériences esthétiques."
Philippe Sadikalay

A propos de Philippe Sadikalay :

Musicien, saxophoniste, membre fondateur du groupe Soft, de multiples collaborations, y compris internationales : jazz, zouk, gospel, reggae, etc.
Tournées internationales depuis 15 ans avec Soft, Dominik Coco Rosan Monza, entre autres.
Dernier album de Soft paru en Décembre 2017.
Collaborations avec les Wailers, Etanna, Omar, etc.
Enseignant-chercheur en civilisation des mondes anglophones à l'université des Antilles. Spécialiste des mouvements sociaux aux USA, du jazz et des musiques improvisées afro-américaines. Plusieurs conférences et colloques internationaux en sociologie, humanités, musique, histoire.
Publications scientifiques. Un ouvrage à paraître cette fin d'année en sociologie des mouvements sociaux.

Illustration :
"Dancing in Congo Square (New-Orleans)" - par Edward Winsor Kemble (1886).
Sources : Wikipedia, https://en.wikipedia.org/wiki/Congo_Square

En savoir plus sur la revue musicale "Black legends" :
https://guadeloupe.mediatheques.fr/#theme&temetid=8054

Commentaires récents par lameca

Pas de commentaires par lameca encore.